Solutions alternatives pour l’Agriculture

écrit par , le 20 mars 2019
Notre gamme de solutions alternatives compte désormais 4 références supplémentaires, formulées à partir d’extraits de plantes : infusion d’orties, infusion de prèle, infusion d’osier et biostimulant céréales.
Contrairement à la fabrication des purins, les procédés utilisés permettent de concentrer cinq fois plus de principes actifs  et de stabiliser naturellement les solutions.
Ces solutions améliorent les rendements et la qualité de vos produits, tout en réduisant la sensibilité aux stress climatiques des végétaux.
Tous ces produits sont utilisables en Agriculture Biologique.

  • Infusion de prèle : Equisetum Arvense est réputée pour ses vertus antifongiques sur vigne (mildiou, oïdium) ou sur arbres fruitiers (tavelure, cloque) grâce notamment à sa forte concentration en silice hautement assimilable.
    Insectifuge et acarifuge, elle intervient aussi dans les phénomènes de tenue des végétaux, contre la verse des céréales à pailles, et dans la maturation-conservation des fruits (monilioses) et des céréales (ergot, carie, charbon).
  • Infusion d’osier : Hautement concentrée en principes actifs (acide salicylique, polyphénols, etc), elle permet de stimuler les défenses naturelles des plantes contre un grand nombre de champignons pathogènes de la vigne (mildiou, oïdium) ou des arbres fruitiers (tavelure, cloque). Bénéficiant d’une excellente synergie d’action avec les pesticides chimiques de synthèse (nombreux) ou naturels à base de cuivre et de soufre, elle permet d’en diminuer les doses de 30 à 40%.
  • Infusion d’ortie : se distingue des purins par une teneur en azote très inférieure qui ne génère pas de vigueur excessive.
    – Ses propriétés antifongiques sont régulièrement révélées dans nos essais sur les pourritures.
    – Son action antichlorotique sur sols calcaires traduit sa forte concentration en fer pour une photosynthèse activée.
  • Biostimulant céréales : formulation permettant d’apporter une protection fongique sur les principales maladies des céréales en stimulant les plantes ou en renforçant leurs parois cellulaires pour mieux résister aux agresseurs.
    Son rôle osmorégulant réduit les risques d’échaudage des grains, et participe à l’obtention du rendement.
    Des essais indépendants démontrent significativement l’intérêt de cette formulation dans l’augmentation du rendement (+7%) et du taux de protéines (+15%) sur blé.

 

Fiches techniques et tarifs sur demande.